Pour aller plus loin : L’Acide Hyaluronique et la Visco-Supplémentation

Produits de Visco-supplémentation - Acide hyaluronique

Il est difficile de répondre en quelques lignes à cette question.

C’est pourtant une question très importante car les différences entre les produits entraînent d’importantes différences d’efficacité entre les dispositifs. Elles ont une influence directe sur la réussite du traitement.

Au niveau de la composition chimique du produit, on peut classer les différences en deux catégories :

  • Différences au niveau du principe actif (l’Acide Hyaluronique ).
  • Différences au niveau de la composition du produit fini (le mélange de l’acide hyaluronique avec les excipients , ce qui va finalement donner le liquide à injecter).

Principales différences au niveau du principe actif:

  • Tout d’abord, il y a deux façons de fabriquer de l’acide hyaluronique : traditionnellement, il était extrait des crêtes de coq, puis, plus récemment s’est développée une technique de fabrication qui consiste à fermenter de l’hyaluronate de sodium. Tous les produits de visco-supplémentation Pharmadyne (CINGAL, MONOVISC, ORTHOVISC, ORTHOVISC-T) sont fabriqués par fermentation. Cela permet de supprimer tout risque de réaction allergique aux protéines animales.
  • Ensuite, l’acide hyaluronique est constitué d’une chaîne plus ou moins longue de molécules élémentaires (polymère). Cette chaîne va constituer une fibre. Plus la chaîne est longue, plus le poids de la fibre sera important. C’est pourquoi les différents acides hyaluroniques ont des Poids Moléculaires différents. Les produits sont classés en deux catégories : Bas poids moléculaire et Haut poids moléculaire. Ce poids moléculaire va jouer sur la viscosité du produit (fonction d’amortisseur de l’articulation) et sur ses capacités lubrifiantesCINGAL, MONOVISC, ORTHOVISC, ORTHOVISC-T sont fabriqués à partir d’acide hyaluronique de haut poids moléculaire, qui a été étudié afin d’obtenir une viscosité et une lubrification de l’articulation arthrosique optimales.

 

  • Enfin, les acide hyaluroniques peuvent être réticulés ou non. La réticulation consiste, à l’aide d’un réactif chimique (qui disparaît à la fin) à “tisser” les fibres d’acide hyaluroniques pour obtenir une sorte de tapis. La réticulation est utilisée pour ralentir la décomposition de l’acide hyaluronique dans l’articulation et obtenir un effet le plus durable possible.
  • C’est pourquoi, les produits Pharmadyne indiqués en mono-infiltration, CINGAL et MONOVISC, sont réticulés. On obtient ainsi, en une seule injection, un soulagement au moins aussi durable qu’avec les produits multi-infiltration.

 

Principales différences au niveau du produit fini:

  • Il y a tout d’abord les paramètres physiologiques du produit : le pH (l’acidité du produit) qui peut être proche ou non du pH du sang, et la tonicité du produit : dès qu’un produit est injecté dans le corps humain, il est préférable qu’il soit isotonique, c’est-à-dire qu’il contienne le même nombre de particules que le sang humain. Dans le cas contraire, il se produit un phénomène d’osmose et les particules migrent vers ou depuis le sang, ce qui n’est pas souhaitable. Les produits Pharmadyne, CINGAL, MONOVISC, ORTHOVISC, ORTHOVISC-T ont été conçus afin de respecter la physiologie du corps humain.

 

  • Ensuite il y a les excipients : ce sont les produits (comme par exemple de l’eau salée), qui vont permettre d’obtenir le mélange à injecter. Les excipients sont supposés n’avoir aucun effet sur le corps mais il s’avère que certains en ont quand même. Ces effets sont plus ou moins souhaitables. C’est pourquoi nos produits ne contiennent que du sérum physiologique. Seul CINGAL contient un autre excipient: un tampon classique et très utilisé au phosphate qui permet d’ajuster le pH.

 

  • Enfin, il y a le choix du volume à injecter : trop de volume à injecter en une seule fois peut être source d’inconfort et de douleurs, pas assez peut entraîner un manque d’efficacité du traitement.
Attention: toutes les informations données dans l’article ci-dessus sont données à titre indicatif et sont uniquement destinées à améliorer la culture du grand public. Elle ne peuvent en aucun cas être utilisée pour choisir et/ou modifier un traitement qui a été prescrit par un professionnel de santé. En cas de doute, vous devez toujours demander son avis à votre médecin ou à votre pharmacien ou consulter les notices officielles des produits.

OUI et NON

Il est vrai que CINGAL contient un corticïde injectable bien connu : L’hexacétonide de triamcinolone. C’est ce produit qui permet d’obtenir un soulagement rapide en agissant sur l’inflammation avant que l’acide hyaluronique, composant principal de CINGAL, ne prenne le relais de façon plus durable mais aussi plus tardive. 

A ce titre CINGAL peut représenter une alternative au produit à base de cortisone destiné à être infiltré dans l’articulation pour traiter l’inflammation.

MAIS

Seul votre médecin peut décider de remplacer le produit initialement prescrit par CINGAL

Il est donc impératif, si vous avez du mal à vous procurer le produit prescrit, que vous le contactiez, soit directement, soit par l’intermédiaire de votre pharmacien. 

NON.

MONOVISC et CINGAL sont des produits qui ont été conçus dès le départ pour un traitement des douleurs arthrosiques en mono-infiltration.

Effectivement, certains produits utilisés en mono injection ne sont en fait que trois seringues d’un produit vieillissant mises en une seule. Hormis le fait que le volume à infiltrer en une seule fois peut être important et avoir des effets non souhaités, ces produits ont été conçus à l’origine pour être infiltrés sur une durée de plusieurs semaines. On peut donc raisonnablement estimer qu’il existe un traitement plus efficace que l’autre…

Chez Pharmadyne, nous avons choisi de concevoir nos produits  MONOVISC et CINGAL, comme des produits spécifiquement destinés à la mono-infiltration, et ce dès le début de leur développement :

  • La substance active (l’acide hyaluronique) a été optimisée dans cet objectif ( c’est pour cela que ce n’est pas la même molécule que celle qui est présente dans ORTHOVISC).
  • La concentration de l’acide hyaluronique a elle aussi été spécifiquement étudiée afin qu’environ 90 mg (soit la dose présente dans 3 ORTHOVISC) tienne dans 4 ml (et non 6ml).
  • Enfin, CINGAL et MONOVISC ont été spécifiquement testés lors d’études cliniques afin de s’assurer d’une efficacité au moins équivalente à celle d’ORTHOVISC. Ces études démontrent que 90% des participants ont vu leur douleur diminuer de plus de 50% – un succès.

 

(pour plus de détail voir:  Intraarticular Injection of a Cross-Linked Sodium Hyaluronate Combined with Triamcinolone Hexacetonide (Cingal): A Rabdomized Double-Blinded, Plecebo-Controlled Multicenter Clinical Trial)

NON

Tous nos acides hyaluroniques -y compris le CINGAL qui contient un anti-inflammatoire- ne nécessitent pas de précaution particulière de stockage.

CINGAL, MONOVISC, ORTHOVISC-T et ORTHOVISC doivent être conservés à température ambiante dans leur boite d’origine.

La stabilité du produit est ainsi garantie jusqu’à la date d’expiration notée sur la boite.

Cependant, comme pour tous les produits de santé, il est préférable de les conserver hors de portée et de la vue des enfants.

Load More